27 janvier 2009

La longue marche !

19 janvier, 17h30, heure de Port-au-Prince. Je discute au téléphone avec Claude Moise de notre posture par rapport à l’événement historique du 20 janvier. Je me préparais à prendre l’humeur de notre rédacteur en chef dans son « bunker », pourtant ouvert sur le monde, lorsque l’image irréelle des tanks israéliens évacuant Gaza se fixèrent à mon esprit. J’ai alors mesuré que le timing de l’opération militaire de Tsahal était en adéquation avec celui de l’installation du nouveau président des États-Unis. Tout se passait comme... [Lire la suite]
Posté par roodyedme à 14:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2009

« Ô happy day »

La Guerre de sécession a pris fin, a écrit Thomas Friedman du New York Times, au lendemain de la victoire de Barak Obama à la présidence des États-Unis. Tant que l’Amérique n’avait pas élu son président noir, certaines plaies historiques restées béantes auraient continué à diviser profondément un pays conçu selon une coalition arc-en-ciel, un « mix salad » de cultures dans un espace aux dimensions continentales. Pour autant la balle traîtresse du policier d’Ockland en Californie qui foudroya, la semaine dernière, un jeune... [Lire la suite]
Posté par roodyedme à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2009

Quels choix stratégiques pour 2009 ?

L’installation, par le président de la République, de commissions autour de grandes thématiques devant baliser l’avenir d’Haïti est une initiative qu’on ne peut que saluer dans l’opinion. Ainsi, déclare-t-il ouverts les chantiers du dialogue national dont 2009 devra être le point d’orgue. Si les commissions travaillent de manière à ne pas se couper de la sève du réel et des forces vitales du pays, le grand débat public sur l’avenir d’Haïti aura fait un pas de géant. Nous serons alors entrés dans l’ère de la définition... [Lire la suite]
Posté par roodyedme à 13:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2009

2009 : Le Nouveau Monde ?

L’année 2008 a vu le commencement de la fin d’une certaine conception de la mondialisation. Celle marquée au coin de «l’impérialisme démocratique » reposant sur la certitude que Washington sait ce qui est bien pour le reste du monde.La tendance néoconservatrice qui a pris le pouvoir à l’aube du nouveau siècle s’est vu légitimer par un « new day of infamy », le 11 septembre 2001, le « jour où la terre s’arrêta » suite à l’effondrement des tours jumelles du World Trade Center.Nul doute que certains hommes forts de... [Lire la suite]
Posté par roodyedme à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]